vendredi 9 juillet 2010

Chronique du haut de la palissade : dazibao d'été (*)

-


OUF ! Nous voici rassurés. Alors que tout le monde pensait que l'annulation de la réunion du Conseil municipal du mois de mai avait été causée par des tensions qui semblaient tarauder la majorité municipale, les débats municipaux du 24 juin dernier nous ont fourni la raison officielle de cette annulation : la faute en revenait à l'époque à un ordre du jour trop peu fourni. Mais bon sang, c'est bien sûr ! Pauvres de nous, pourquoi avoir été chercher ailleurs la seule explication possible et recevable. En effet, depuis un peu plus de deux ans la ville de Lapalisse a atteint une sorte de nirvana politique marqué par un art consommé de la décision. Bref, pourquoi donc se réunir tous les mois alors que désormais une réunion bimestrielle pourrait suffire ! (Mes collègues de Sciences Po risquent de jalouser cette maestria politique) Si cela n'est pas du développement durable et bien je ne m'y connais pas. Nous pouvons donc partir en vacances le coeur léger, mis à part un satané totem lumineux qui ne veut pas briller sur l'Aire des Vérités, l'ordre règne à Lapalisse.
-
(*) En Chine, un dazibao est un journal mural de grand format qui permet au peuple de s'exprimer librement sur un ton souvent chargé d'ironie. Sous le régime impérial et le régime maoïste, les dazibaos furent souvent de puissants outils de contre-pouvoir.
-
S. HUG

Aucun commentaire :