samedi 14 août 2010

Chronique du haut de la palissade : une lueur dans la nuit ?

La surprise de l'été est venue de la refonte complète du site internet municipal. Il s'agit tout bonnement de la première véritable initiative de l'équipe municipale au bout de deux ans et demi de mandat puisque que toutes les autres actions menées à ce jour par cette même majorité ne furent que l'accomplissement de projets échafaudés bien avant son arrivée aux affaires. Il convient donc, en toute bonne foi, de saluer le lancement de ce nouveau site internet, même si on est encore loin du compte.


D'une conception simple et parfaitement fonctionnel, ce site présente néanmoins quelques incohérences. Il aurait été tout d'abord souhaitable de retrouver sur la page d'accueil un édito du Maire dans lequel ce dernier aurait dû présenter sa vision de Lapalisse. Cet oubli et cette frilosité ne surprendront pas les bons observateurs de la vie lapalissoise. D'ailleurs, la page "programme" de ce nouveau site est, vous pourrez le constater, rachitique ! En terme de communication, il y a donc encore beaucoup à faire. Par exemple on continue à présenter Lapalisse comme un carrefour stratégique nord-sud et est-ouest alors que cela n'est vrai qu'à l'échelle orientale du département mais certainement pas à l'échelle nationale (les difficultés de l'Aire des Vérités illustrent d'ailleurs parfaitement cette réalité). Pire encore, lorsque l'internaute veut connaître les offres d'hébergement sur notre ville, il est invité à aller sur le site de la com com pour les découvrir : de quoi décourager les meilleures volontés. Quant à la page "Lapalisse autrefois", elle constitue purement et simplement une négation de toute l'histoire des Lapalissois et des Lapalissoises.


Le bureau municipal a enfin créé une rubrique "archives" dans laquelle apparaissent tous les comptes-rendus des réunions du Conseil municipal depuis 2008. En jouant la carte salutaire de la transparence, la municipalité vient de se lancer des chausse-trappes sous ses propres pas. En effet, si vous avez eu la présence d'esprit de conserver tous les comptes-rendus de réunion du Conseil municipal parus dans La Montagne depuis plus de deux ans, vous pourrez vérifier par vous-même l'écart étonnant qui a souvent existé entre la réalité et ce que l'on faisait paraître dans la "presse-patate" servie au bon peuple. Vous pourrez constater que la majorité municipale est loin de former un bloc monolithique.
La nuit risque donc de durer encore longtemps sur Lapalisse et cela d'autant plus que le Président de la com com essaye, bien maladroitement, de nous faire croire un jour, dans les colonnes de La Montagne, que le projet de Maison Médicale Plurisdisciplinaire est bien engagé, tout en avouant le lendemain, dans la dernière livraison du journal communautaire 8888, qu'il n'en peut mais sur plusieurs points de ce dossier. Certaines lignes budgétaires sont certes approvisionnées, mais les acteurs locaux de la santé ne sont pas franchement intéressés par ce projet, le propriétaire de la friche ATAC est rompu aux affaires et l'Agence Régionale de la Santé n'a toujours pas avalisé celui-ci. Quant à la défense du Lycée Antoine-Brun, la promesse récente du Maire de Lapalisse de se battre pour assurer sa survie aurait pour un peu fait trembloter la Place d'Allier à l'heure de l'anisette... J'espère que vous avez noté comme moi que pas un journaliste de La Montagne n'a demandé à Jean Mallot, député de l'Allier, allié politique du maire lapalissois et actuellement Président du Conseil d'administration du LPA Antoine-Brun quel était l'avenir de cet établissement : les jeux sont donc déjà faits...

S. HUG

Aucun commentaire :