mardi 31 août 2010

Chronique du haut de la palissade : mirage sur l'asphalte


L'idée selon laquelle Lapalisse serait encore un carrefour routier à vocation nationale est à combattre avec force car cette thématique est porteuse de grandes désillusions. Comme vous l'avez sans donc lu sur le nouveau site internet municipal, on continue à vanter les avantages du positionnement de notre ville, essayant bien maladroitement de convaincre les entrepreneurs qu'ici on peut capter des flux importants. Comment d'ailleurs appartenir à la fois à une majorité départementale qui part en guerre contre les poids-lourds circulant sur les routes bourbonnaises et chercher parallèlement à attirer ces mêmes transporteurs sur le territoire de sa commune ? Ce point mériterait une clarification de la part du maire actuel.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
La réalité du prétendu carrefour lapalissois est toute autre. Voici une carte (dont on se garde bien de parler à Lapalisse) des trafics routiers dans le département de l'Allier réalisée par les services de l'Etat. Cet outil cartographique montre bien que le carrefour tant vanté n'existe plus, les difficultés de l'Aire des Vérités trouvent ainsi leur explication. Ce n'est pas le concept de cette aire de services qui est en cause, mais le calibrage de celle-ci par rapport à l'état réel des flux.

-


Certes, il faut faire feu de tout bois, mais le développement économique de Lapalisse ne passera plus uniquement par la route.
-

S. HUG

Aucun commentaire :