samedi 11 septembre 2010

Chronique du haut de la palissade : mirage sur l'asphalte (2)



Ma précédente chronique, intitulée Mirage sur l'asphalte, a suscité un certain émoi auprès de quelques internautes qui se sont interrogés sur le poids réel de la route à Lapalisse et l'avenir de notre prétendue rente de situation. Afin de préciser ma position sur ce thème, une lecture commentée de la carte des flux routiers du département de l'Allier me semble plus que jamais être nécessaire.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Certes, jusqu'au début des années 1990, Lapalisse fut un carrefour routier relativement important (croisement RN7/D990) mais l'achèvement de la radiale autoroutière clermontoise a transformé notre rente de position en un triste viager... La géographie routière n'est aucunement gravée sur une table de marbre.

Cette carte nous apprend que notre département possède désormais deux axes majeurs : l'A71 et la RCEA. Essentiels également deux itinéraires secondaires permettant d'assurer la jonction entre ces deux axes majeurs : Montmarault-agglomération moulinoise par le Bocage centre et agglomération moulinoise-VVA par le Val d'Allier. Le carrefour lapalissois est donc actuellement excentré par rapport aux points forts de la géographie des flux bourbonnais. Certes, la société TVE Logistique s'est installée depuis quelques années aux portes de notre ville et espère s'y développer. Mais regardons bien les choses en face : la croissance de la société TVE repose sur une mise en synergie des capacités offertes par le réseau routier bourbonnais. Le site de Lapalisse est un appui à celui de Montmarault, situé au croisement de l'A 71 et de la RCEA. Une grande société de transport souhaitant à l'heure actuelle s'implanter dans notre département choisirait à coup sûr la dorsale centrale du Bourbonnais.

-
S. HUG

Aucun commentaire :