jeudi 9 décembre 2010

Chronique du haut de la palissade : horizon 2011


-

Les deux grands dossiers lapalissois de l'année 2011 sont déjà connus : la réalisation d'une Maison Pluridisciplinaire de Santé et le maintien du Lycée Antoine-Brun. Alors que la réussite du premier dossier dépend du dynamisme de la Com com et de sa capacité à fédérer toutes les énergies locales autour de la création d'une structure visant à lutter contre l'apparition de "déserts médicaux", le sauvetage du LPA lapalissois nécessitera, quant à lui, d'innover en proposant des projets capables d'attirer les investissements publics et privés. Il n'y aura pas d'autres moyens pour faire plier le Conseil régional et tenter de faire annuler la décision de fermeture. Mais, comme je vous l'ai déjà dit, je crains que le combat actuel soit bien tardif. En effet, la fermeture de l'établissement a été évoquée pour la première fois en 2008 et, à l'époque, elle devait intervenir à l'horizon 2014-2015. A la rentrée 2010, les parents d'élèves ont été par ailleurs avertis de la probable fermeture du lycée en 2011 (source syndicale). C'est donc en 2008, alors que des premières classes commençaient à être fermées, qu'il aurait fallu lancer une réflexion pour sauver cet établissement et prendre le temps de bâtir des projets cohérents. Désormais, les défenseurs du LPA lapalissois vont devoir lutter contre le meilleur allié de René Souchon : le temps. Néanmoins, il existe à mon sens quelques pistes de développement à creuser. Si l'on veut réellement pérenniser le Lycée Antoine-Brun, il faut répondre aux besoins et aux attentes du milieu rural et chercher à capter les filons budgétaires publics et privés. Quatre thèmes politiques et sociaux majeurs se dégagent actuellement avec netteté : le développement rural, la dépendance, le numérique et l'environnement. En combinant ces quatre thèmes on peut parvenir à la mise en place de filières et de formations innovantes :


Filière 1 : Télésurveillance et veille médicale des séniors en milieu rural - Filière 2 : Lien social et psychologie mémorielle en milieu rural - Filière 3 : Agent-accompagnateur du patrimoine vert et rural - Filière 4 : Numérisation et modélisation du patrimoine paysager. Pour chacune de ces filières, des formations continues et des stages "remise à niveau" permettraient d'élargir la zone de recrutement du LPA.

-

Retrouvez dans la colonne de droite du site PALICIA une enquête d'opinion sur l'avenir du Lycée Antoine-Brun.

-

S. HUG

HUGSTEPHANE@aol.com

Aucun commentaire :