lundi 18 juin 2012

Retour sur les résultats du Front National aux législatives.

Claudine LOPEZ, candidate FN.

Après avoir réalisé de bons scores dans les campagnes bourbonnaises au premier tour de la Présidentielle, le Front National vient de confirmer cette progression en zone rurale lors du scrutin législatif du 10 juin. Dans le canton de Lapalisse, alors que le FN recueillait seulement 3.90 % des voix aux législatives de 2007, Le Rassemblement Bleu Marine a obtenu cette année 15.04 %. Dans de nombreuses communes (Isserpent 21.55 %, Châtelus 21.43 %, Le Breuil 18.56 %, en bien encore Droiturier 18.13 %) le vote frontiste semble être désormais ancré. Retour sur ces résultats avec Claudine Lopez, candidate FN dans la circonscription de Vichy.

       Quelle analyse faites-vous de votre résultat ?

      Mon analyse est simple nous sommes arrivés 3ème comme aux présidentielles. Je tiens à faire une remarque à ce sujet: en sport même la 3ième place est récompensée, il y a 3 places sur le podium, force de constater que pour les élections il n'en va pas de même! Cela prouve une fois de plus que notre démocratie est bien mise à mal. Avec un taux d'abstention qui n'a pas joué en notre faveur, je pense que les Français n'ont peut être pas compris l'importance des élections législatives. Nous aurions pu faire un accord avec le PS ou l'UMP si ceux-ci nous l'avaient demandé, mais force de constater qu'ils ont encore un esprit borné et fermé en 2012, alors certains se disent favorable au mariage homosexuel, c'est fou d'être à la fois ouvert sur un sujet et très fermé sur un autre, j'avoue que j'ai du mal à saisir, ce n'est pas cohérent.

     Cette campagne était pour vous un baptême du feu, comment percevez-vous désormais le combat politique ?

      Cette campagne effectivement était une première, j'ai aimé et j'aime toujours l'idée de se battre pour défendre des idées, mais la question est : est ce que mes adversaires ont vraiment cette envie de défendre des idées ou bien pour un de garder sa place et pour l'autre de la lui reprendre ? 

      Quelles sont vos perspectives politiques ? 

    Mes perspectives sont simples, faire connaître la fédé, la développer à travers différentes actions, entre deux élections. 

      Les difficultés financières du FN ont-elles limité votre action de terrain ?

     Non, nos actions ont été limitée par le fait que nous, en tant que candidats, nous n'avons pas d'argent ni de donateur... Le siège nous a prêté le prix du pack (affiches, tractes, site internet...), pour les autres dépenses: essence, repas, carte de visite... nous n'avons pas les moyens d'autant plus que si les 5% ne sont pas atteints nous n'avons pas de remboursement de frais, contrairement aux autres parties.

     Quelles nouvelles attentes politiques avez-vous perçues durant cette campagne auprès des électeurs ruraux ?

     En ce qui concerne les agriculteurs par exemple ils attendent la sortie de la nouvelle PAC en se demandant encore quelles âneries ils vont trouver pour les enfoncer encore un peu plus chaque jour. A Arfeuilles et dans beaucoup de communes: plus de jeunes, car pas de travail. Actuellement, la population " des villes et des champs" a toujours la même préoccupation: l'emploi. A Molles nous avons perdu notre commerce la poste a été transférée au bar faute de repreneur. La lutte contre la désertification des campagnes est donc essentielle. 

S. HUG

HUGSTEPHANE@aol.com


Aucun commentaire :