dimanche 30 mars 2008

L'usine Morel : l'archéologie industrielle de Lapalisse


























Photos 1 et 2 : l'usine Morel, photo 3 : Louis Morel (1835-1898), créateur de cette entreprise de tissage et de filature (voir sa biographie sur ce site), photo 4 : exemple de robe en droguet, principale étoffe réalisée par les ateliers Morel (archives pénitentières du Ministère de la Justice)

Créés dans la décennie 1860, les ateliers Morel, implantés au pied du château, tout contre le Moulin Dereure et Boutin, constituèrent la première forme préindustrielle de la vie économique lapalissoise. A la fin du XIXe siècle, les Lapalissois appelaient d'ailleurs couramment ces ateliers "l'usine". Louis Morel, futur maire de Lapalisse entre 1878 et 1890, fut d'ailleurs le premier à introduire à dans notre ville l'emploi de la vapeur dans des processus de production. Spécialisés dans le tissage de toiles épaisses et résistantes (notamment le fameux droguet des biaudes [blouses] bourbonnaises ou des uniformes pénitentiaires), les ateliers Morel survécurent à la disparition de leur créateur et furent en activité jusque dans les années 1920.

S. HUG

(HUGSTEPHANE@aol.com)

Aucun commentaire :